Hydrogéologie minière

Hydro-Ressources se spécialise dans l’hydrogéologie appliquée au domaine minier. Cette expertise se divise en trois principaux volets, soit 1) l’analyse des impacts causés par la présence d’une mine sur l’environnement, 2) le dénoyage d’une mine et 3) l’analyse de sol ou d’eau contaminée dans un environnement minier.

L’analyse d’impacts :

Lors de nouveaux projets miniers, il est requis d’effectuer une analyse qui permettra d’évaluer les impacts, d’un point de vue hydrogéologique et hydrologique, que pourra avoir une éventuelle mine sur l’environnement immédiat. En effet, une mine doit nécessairement dénoyer ses installations, que ce soit par pompage dans le fond d’une fosse, au plus bas niveau d’une mine souterraine ou en périphérie de la mine. Ce dénoyage peut générer des impacts sur l’environnement en asséchant des cours d’eau ou en diminuant leur débit.

L’analyse de ces impacts se fait souvent à l’aide de la simulation numérique. Cette méthode d’analyse permet effectivement de faire des prédictions sur le débit qu’il sera requis de pomper et sur l’influence de ce pompage sur les cours d’eau avoisinants. Pour effectuer une bonne analyse, des essais sur le terrain sont requis. Ces essais peuvent inclurent des forages, des essais de perméabilité et des essais avec obturateurs. La méthode d’essais de traçage en profil récemment adaptée par Hydro-Ressources montre des résultats beaucoup plus concluants que la plupart des autres techniques (obturateurs, mesures de vitesses, etc). Cette méthode est très utile pour acquérir de l’information sur l’écoulement sous-terrain, que ce soit pour une analyse de faisabilité, ou le dénoyage d’une mine.

Le dénoyage d’une mine :

Lorsqu’une mine est en opération, il est nécessaire d’effectuer le dénoyage de la mine. Si les parois sont stables, le dénoyage peut être effectué dans le fond de la mine avec des pompes adaptées. Par contre, si les parois sont instables ou que les venues d’eau diminuent la productivité, il est plutôt adéquat d’effectuer le dénoyage en périphérie avec des puits de captage, ou des forages à angle, agissant comme des drains.

Les puits de captage en périphérie permettent donc d’éliminer le suintement sur les parois qui affecte la stabilité de celle-ci. Dans les mines souterraines, le dénoyage périphérique élimine ou limite les infiltrations d’eau dans certaines galeries. Toutefois, le drainage à partir de galeries est souvent la meilleure méthode à adopter car elle plus avantageuse d’un point de vue économique.

Diverses méthodes d’analyse peuvent aider à optimiser le dénoyage. Encore une fois, la simulation numérique est un outil efficace et les essais de traçage peuvent être particulièrement utiles pour bien cibler la position des puits/drains ou encore pour planifier une cimentation adéquate.

Cas de contamination :

Les environnements miniers peuvent générer des contaminants provenant souvent des parcs à résidus. Il est donc requis d’effectuer une analyse de l’impact de la présence de ces contaminants dans l’eau souterraine ou de définir des solutions pour enrayer la contamination. Parfois, l’eau provenant du dénoyage est un contaminant en elle-même car l’eau souterraine captée en profondeur contient souvent une teneur en minéraux élevée.

Diverses méthodes d’analyse permettent d’effectuer des prédictions valables. Dans tous les cas, il est requis d’obtenir des informations sur le terrain qui aident à effectuer l’analyse.

hydrogeologie_mini