Phase III

La dernière étape d’une étude environnementale consiste souvent en la décontamination (phase III) du sol et de l’eau souterraine, lorsque requis. La caractérisation environnementale permet de définir les endroits où la contamination est présente et facilite la planification de la décontamination. Avec un nombre suffisant d’information, il est possible d’estimer les coûts de décontamination avant même d’effectuer les travaux.

La façon la plus simple de décontaminer le sol demeure l’excavation de la portion contaminée du sol. Par contre, certains aspects doivent être analysés dans le but de diminuer les coûts, tout en atteignant l’objectif de décontamination visé. Il arrive donc qu’il soit préférable d’utiliser des méthodes de décontamination dites «in-situ». Ces méthodes consistent à injecter divers produits chimiques pour catalyser la dégradation du contaminant présent dans le sol.

Il arrive parfois qu’il soit possible de laisser la contamination sur un site en place. Pour ce faire, il est requis de s’assurer qu’aucun récepteur ne sera affecté par cette contamination. Par exemple, une contamination en métaux lourds ne serait pas nécessairement problématique si le contaminant présent dans l’eau souterraine demeurera sous une certaine valeur lorsque l’eau contaminée sortira dans un cours d’eau situé à proximité. La simulation numérique est une méthode particulièrement efficace pour ce genre d’analyse et permet ainsi de sauver des coûts de décontamination importants.

Phase-III-300x172